Ce site n'est pas le site officiel de l'assurance retraite

Retraite : les droits des parents

Tous les parents peuvent, au moment de la retraite, obtenir des trimestres supplémentaires du fait de leur paternité. Concrètement, il est possible d’en cumuler 8 maximum par enfant : 4 pour la grossesse et la maternité et 4 pour l’éducation de l’enfant. Ces trimestres validés au titre de l’éducation sont accordés au parent uniquement s’il a vécu avec l’enfant, sur une période continue, pendant au moins un an sur les quatre années ayant suivi la naissance ou l’adoption.
Seule la mère peut envisager d’obtenir des trimestres supplémentaires au titre de la grossesse. Toutefois, les quatre trimestres consacrés à l’éducation sont susceptibles d’être attribués à l’un des deux parents, tout comme ceux de l’adoption dans certains cas.

Quel parent peut bénéficier de la majoration de trimestres au titre de l’éducation ?

Concernant les enfants nés ou adoptés avant 2010, les majorations « éducation » et « adoption » sont, par défaut, délivrées à la mère. En revanche, si le père prouve qu’il a élevé l’enfant seul pendant au moins un an au cours des quatre premières années, il est en droit de valider des trimestres supplémentaires, à raison d’un par année. S’il reste d’autres trimestres après cette opération, la mère les récupère.

Les nouvelles dispositions de partage des trimestres retraite

Pour les enfants nés après 2010, les parents décident du bénéficiaire de la majoration adoption ou éducation. Ils peuvent également choisir d’effectuer un partage. En cas de désaccord, la majoration adoption est délivrée à la personne qui a fait les démarches administratives pour accueillir l’enfant. La seconde est octroyée au parent qui a assumé l’éducation de l’enfant, à titre principal, pendant au moins deux ans.

La majoration de pension pour les parents

Les parents ayant eu trois enfants ou plus voient le montant de leur retraite augmenter de 10 % grâce au dispositif de majoration de pension. On peut également prétendre à cet avantage si l’on a élevé des enfants pendant au moins 9 ans avant leur 16ème anniversaire, y compris s’ils étaient à la charge du conjoint.