Ce site n'est pas le site officiel de l'assurance retraite

Travail pénible : comment partir plus tôt en retraite

Le régime général des salariés relatif à la retraite prend en compte la pénibilité du travail effectué : dans un premier temps, les employés occupant ce type de poste peuvent partir plus tôt à la retraite. En outre, le compte de prévention pénibilité permet d’acquérir des points pour, ensuite, faire une formation et avoir des tâches quotidiennes moins difficiles, obtenir un temps partiel sans diminution de salaire ou encore anticiper son départ en retraite par l’intermédiaire de la validation de trimestres.

Quand le salarié est exposé à un facteur de risques, il obtient 4 points par an. Il en obtient 8 s’il est exposé à un minimum de deux facteurs de risques.

Combien de points pénibilité pour anticiper son départ en retraite ?

La mesure concernant la création du compte de prévention pénibilité a été mise en place en 2015. Cependant, les personnes exposées à des risques ou des difficultés éligibles depuis plusieurs années peuvent être créditées du nombre de points correspondant à leur cas de figure. À partir de 10 points, on peut valider un trimestre de majoration de durée d’assurance vieillesse, dans la limite d’un total de 8 trimestres.

D’une part, l’engagement dans un travail considéré comme pénible permet d’anticiper son départ en retraite. D’autre part, il est possible de bénéficier plus tôt d’une pension à taux plein.

Exemples de facteurs de pénibilité

De nombreux travaux sont liés à des facteurs de pénibilité. Parmi eux, on trouve le travail de nuit (quand on travaille, pendant au moins 120 nuits par an, au minimum une heure entre minuit et 5 heures). Le travail répétitif, l’exposition au bruit ou à des températures extrêmes ou encore les postures pénibles figurent également dans la liste des facteurs de pénibilité.