Ce site n'est pas le site officiel de l'assurance retraite

Invalidité ou handicap : comment anticiper sa retraite ?

Il n’est pas toujours obligatoire de respecter l’âge légal de départ à la retraite pour stopper son activité et toucher une pension tous les mois. En effet, les personnes victimes d’une invalidité ou d’un problème de handicap ont le droit de partir plus tôt en retraite. Pour cela, il faut que le taux d’incapacité permanente fixé par la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH) soit supérieur à 50 %. Sinon, on peut bénéficier du même régime à condition d’avoir été reconnu travailleur handicapé.

Pour savoir si votre handicap vous donne droit à une pension avant l’âge légal de départ à la retraite, vous pouvez appeler le 118 918 afin d’être mis en relation avec un conseiller.

Le montant de la retraite suite à un départ anticipé

Traditionnellement, prendre sa retraite plus tôt implique de renoncer à une partie de sa pension, puisqu’il n’est pas possible de bénéficier du taux plein dans ces conditions. Mais quand le départ anticipé est la conséquence d’une invalidité avec un taux d’incapacité permanente supérieur à 50 %, il est possible de toucher plus d’argent chaque mois, grâce à une majoration de pension. Toutefois, il faut savoir que cette majoration n’est pas accessible aux personnes qui ont déjà droit au taux plein.

La majoration de retraite liée au handicap

Pour connaître le montant de la majoration de retraite liée à un handicap, on se fie toujours à la durée pendant laquelle le salarié a cotisé – tout en étant reconnu en situation d’invalidité. Un calcul bien particulier, ne donnant pas les mêmes résultats à tout le monde, permet de connaître le montant de cette majoration. En revanche, on connaît son minimum : 629,92 € par mois pour une personne qui a cotisé moins de 120 trimestres et 688 € par mois pour quelqu’un qui a cotisé plus de 120 trimestres.