Ce site n'est pas le site officiel de l'assurance retraite

Comment bénéficier d’une retraite progressive ?

Certaines personnes, pour des raisons qui les concernent (personnelles, financières, etc.), préfèrent continuer à travailler plus longtemps, reculer leur retraite et bénéficier, en même temps, de conditions de travail allégées. Concrètement, quand on opte pour la retraite progressive, on s’ouvre le droit à une partie de sa pension retraite. Parallèlement, on continue à exercer une activité professionnelle à temps partiel, ce qui permet de toucher un salaire.

Les conditions pour prolonger son activité et toucher une retraite

Quand un assuré social atteint l’âge de 60 ans et a déjà cotisé à l’assurance retraite pendant 150 trimestres, il est en mesure de faire une demande de retraite progressive. Pour baser ses revenus sur la perception d’une pension retraite réduite et d’un salaire, il faut effectuer une seule activité professionnelle à temps partiel, en ne dépassant pas 40 % de la durée de travail applicable à l’entreprise.

Certaines personnes ne peuvent pas bénéficier de ce régime particulier : les cadres au forfait-jours, les dirigeants de sociétés commerciales, les artisans ou encore les VRP. Pour savoir si vous avez le droit à la retraite progressive, téléphonez au 118 918. Nous vous mettrons en relation avec un professionnel qui répondra à vos questions.

La retraite progressive en pratique

On peut continuer à travailler à temps partiel en complétant ses revenus avec une pension retraite pendant une durée variable, tant que l’on remplit les conditions. Tous les ans, il faut répondre à un questionnaire de contrôle de la durée du travail pour confirmer la présence d’une activité, au risque de perdre sa fraction de retraite.

Le montant de la retraite progressive dépend du temps de travail de l’assuré et des droits qu’il a déjà acquis. Quand le nombre de trimestres validés est insuffisant, la pension retraite est liée à une mesure de décote.