Ce site n'est pas le site officiel de l'assurance retraite

Percevoir la retraite à taux plein : quelles conditions ?

Il ne suffit pas d’atteindre l’âge minimal de la retraite pour pouvoir recevoir, tous les mois, une pension de retraite maximale, dite « à taux plein ». Le plus souvent, quand une personne n’a pas eu de problème majeur au cours de sa vie (élever un enfant handicapé ou être reconnue inapte au travail, par exemple), elle doit cumuler un nombre minimal de trimestres pour obtenir la retraite à taux plein.

Le montant de la retraite à taux plein

Le montant de la retraite à taux plein varie en fonction des personnes et du salaire qu’elles percevaient alors qu’elles étaient encore actives. Concrètement, la retraite de base du régime général – versée par la Sécurité Sociale – équivaut à 50 % du salaire de l’ancien travailleur au cours de ses 25 meilleures années, à savoir celles où il était le mieux rémunéré.

Quand on n’a pas réalisé de carrière longue, il est intéressant – sur le plan financier – d’attendre le taux plein pour partir à la retraite, ce qui permet d’éviter certaines pénalisations. En effet, une retraite anticipée sans raison particulière entraîne une décote sur la pension de base.

Il n’est pas toujours évident de comprendre, compte tenu de son propre passé et de sa situation actuelle, quelles sont les meilleures décisions à prendre en matière de retraite. Pour être mis en relation avec des professionnels et obtenir des conseils avisés, appelez le 118 918.

Bénéficier du taux plein sans période minimale d’affiliation

Certains salariés peuvent bénéficier d’une pension de retraite versée à taux plein dans certains cas particuliers, notamment s’ils ont été reconnus inaptes au travail, s’ils sont d’anciens déportés ou encore s’ils ont un handicap reconnu.

Parfois, les mères de famille ayant eu le statut salarié ont également droit au taux plein : lorsqu’elles ont cotisé pendant 30 ans au régime général ou agricole et à condition d’avoir élevé au moins trois enfants, pendant au moins 5 ans, dans les 15 ans qui ont précédé la retraite.

À noter qu’un salarié qui ne respecte pas toutes les conditions nécessaires pour prendre sa retraite peut se voir attribuer une pension à taux réduit.