Ce site n'est pas le site officiel de l'assurance retraite

Calculer son âge de départ à la retraite

L’âge légal pour le départ à la retraite dépend de la date de naissance du travailleur. En effet, depuis la mise en place de la réforme sur cette thématique, un recul progressif de l’âge auquel on peut cesser son activité est effectué, puisqu’il passe de 60 à 62 ans. D’une façon générale, s’il est toujours possible d’envisager un départ à la retraite à 62 ans, les modalités pour toucher sa pension à taux plein varient. Plusieurs éléments sont à prendre en compte pour connaître ses droits, puisque les règles ne sont pas les mêmes d’un cas à un autre.

Âge de la retraite et taux maximum

Il existe toujours un âge minimum à partir duquel on peut envisager de cesser le travail et de demander sa retraite de base – et ceci, quel que soit le nombre de trimestres que l’on a réussi à cumuler au cours de sa vie active. Toutefois, en cas de départ à la retraite avec un nombre insuffisant de trimestres effectifs, une décote est directement appliquée sur le montant de base de la retraite.

Pour être mis en relation avec des professionnels aptes à vous renseigner, vous pouvez appeler directement le 118 918.

Les conditions pour anticiper sa retraite

Dans certains cas particuliers, il est possible d’anticiper sa retraite et d’être rémunéré plus rapidement à taux plein : entre 60 et 62 ans pour une personne jugée inapte au travail ou assurée handicapée. Les bénéficiaires de l’allocation amiante et les travailleurs liés à une démarche d’incapacité permanente peuvent envisager une retraite à taux plein dès l’âge de 60 ans, tout comme les mineurs de fond.

Enfin, la retraite à taux plein dès 65 ans est valable pour ces profils : les aidants, les assurés bénéficiant de la majoration de durée d’assurance pour enfant handicapé ou ayant apporté une aide à leur enfant handicapé. Avoir interrompu son activité pour élever au moins 3 enfants permet également d’avoir sa retraite plus tôt.